Louis CUEUNIERES Jeune Très belle vitrine galbée ouvrant par une porte en façade, et reposant sur des pieds cambrés. Le haut cintré en forme de chapeau de gendarme. Entièrement laqueé en vernis-or et vernis-martin à décor de rubans, amours et scènes d'inspiration classique et mythologique. Très riche ornementation de bronze ciselé et doré, à décor de coquilles, feuillures, fleurs, guirlandes, sabots et chutes. La coquille du sommet porte la marque en creux « LC » pour Louis Cueunières, également appelé Cueunières Jeune. Travail de style Louis XV, fin du XIXe ou début du XXe siècle (mobilier de style Napoléon III à rapprocher des productions de Linke, Sormani, Beurdeley, Zwiener, Roux et Brunet, etc ...) Hauteur : 186 cm Notes : Louis Cueunières Jeune , cité 10 rue Vilhardouin, à partir de 1870. Il était spécialisé dans la restauration de meubles anciens et la reproduction de meubles de style (1). Il se présente à l'exposition universelle de 1900 à Paris, où il obtient une médaille d'argent, il y est cité pour ses meubles executés « avec soin et habileté » (2). Plusieurs meubles de cet ébéniste figurent ou ont figuré dans la collection Pierre Lécoules, Paris (3). Bibliographie : 1) Le mobilier français du XIXème siècle, Denise Ledoux-Lebard, Paris 1984. 2) L'ameublement d'art français 1850-1900, Camille Metsdagh, Paris 2010. 3) Art Mobilier Parisien 1850-1900, Pierre Lécoules, édition privée.

Lot n° 216

Louis CUEUNIERES Jeune
Très belle vitrine galbée ouvrant par une porte en façade, et reposant sur des pieds cambrés. Le haut cintré en forme de chapeau de gendarme.
Entièrement laqueé en vernis-or et vernis-martin à décor de rubans, amours et scènes d’inspiration classique et mythologique.
Très riche ornementation de bronze ciselé et doré, à décor de coquilles, feuillures, fleurs, guirlandes, sabots et chutes.
La coquille du sommet porte la marque en creux « LC » pour Louis Cueunières, également appelé Cueunières Jeune.

Travail de style Louis XV, fin du XIXe ou début du XXe siècle (mobilier de style Napoléon III à rapprocher des productions de Linke, Sormani, Beurdeley, Zwiener, Roux et Brunet, etc …)

Hauteur : 186 cm

Notes : Louis Cueunières Jeune , cité 10 rue Vilhardouin, à partir de 1870. Il était spécialisé dans la restauration de meubles anciens et la reproduction de meubles de style (1).
Il se présente à l’exposition universelle de 1900 à Paris, où il obtient une médaille d’argent, il y est cité pour ses meubles executés « avec soin et habileté » (2).
Plusieurs meubles de cet ébéniste figurent ou ont figuré dans la collection Pierre Lécoules, Paris (3).
Bibliographie :
1) Le mobilier français du XIXème siècle, Denise Ledoux-Lebard, Paris 1984.
2) L’ameublement d’art français 1850-1900, Camille Metsdagh, Paris 2010.
3) Art Mobilier Parisien 1850-1900, Pierre Lécoules, édition privée.

Estimation basse : 8000€
Estimation haute : 10000€

Enchérir EN LIGNE sur

logo-auctionfr
logo_drouot-live4
logo-liveauctioneers