Jules BRETON (1827-1906)Le Cap d’Antibes, les remparts Huile sur toile. Signé et daté en bas à gauche.42,5 x 63,5 cm Note : « Les séjours de Jules Breton à Antibes (…) se sont passés, à ma connaissance en 1876, auprès de sa nièce souffrante Julie Breton, fille de son frère cadet Louis et morte cette année là. Revenu sur les lieux l’année suivante, en 1877, avec le père de la jeune fille, il y peint plusieurs études dont certaines sont dans des collections privées. (…) c’est  au printemps de 1883 puis, surtout  en 1884, que le peintre reprend sérieusement cette toile.  Il  y  travaille à la fin du mois de mars, « un peu aux petits personnages de ses remparts d’Antibes… » le 26, selon l’agenda 1884  de sa femme Elodie.  Celle-ci  ajoute le 29 mars : « ... Jules a à peu près terminé son étude des remparts d’Antibes qui  est devenu un petit tableau… »  Il y met encore quelques touches le 30 mars et le 31 : « Jules a terminé et signé son petit tableau des remparts d’Antibes »…La signature, très légèrement en arc de cercle,  est bien celle de la photo ancienne noir  et blanc des archives Breton.La silhouette du village portuaire dans sa construction robuste et colorée sous un soleil  chaud de début de crépuscule structure en un fort contraste le paysage, se détachant sur la mer verte et bleue de couleur franche et les lointains adoucis par la ligne  des montagnes coiffées par la neige et quelques nuages de beau temps.  Un croissant de lune apparait déjà dans la pureté du ciel.Ce tableau de Jules Breton , terminé le 31 mars 1884, sera inclus dans mon  Catalogue Raisonné en cours sous le titre : ‘Le Cap d’Antibes, les remparts’Annette Bourrut Lacouture PS. Cette région d’Antibes avait beaucoup séduit  le peintre et, outre plusieurs études,  il réalisa un tableau important : ‘’Les Pêcheurs de la Méditerranée’’ (Huile sur toile, 191 x 256 cm) (Musée  Pouchkine,  Moscou), présenté à l’Exposition Universelle de 1878.

Lot n° 131

Jules BRETON (1827-1906)
Le Cap d’Antibes, les remparts
Huile sur toile. Signé et daté en bas à gauche.
42,5 x 63,5 cm

Note : « Les séjours de Jules Breton à Antibes (…) se sont passés, à ma connaissance en 1876, auprès de sa nièce souffrante Julie Breton, fille de son frère cadet Louis et morte cette année là. Revenu sur les lieux l’année suivante, en 1877, avec le père de la jeune fille, il y peint plusieurs études dont certaines sont dans des collections privées. (…) c’est  au printemps de 1883 puis, surtout  en 1884, que le peintre reprend sérieusement cette toile.  Il  y  travaille à la fin du mois de mars, « un peu aux petits personnages de ses remparts d’Antibes… » le 26, selon l’agenda 1884  de sa femme Elodie.  Celle-ci  ajoute le 29 mars : « … Jules a à peu près terminé son étude des remparts d’Antibes qui  est devenu un petit tableau… »  Il y met encore quelques touches le 30 mars et le 31 : « Jules a terminé et signé son petit tableau des remparts d’Antibes »…
La signature, très légèrement en arc de cercle,  est bien celle de la photo ancienne noir  et blanc des archives Breton.
La silhouette du village portuaire dans sa construction robuste et colorée sous un soleil  chaud de début de crépuscule structure en un fort contraste le paysage, se détachant sur la mer verte et bleue de couleur franche et les lointains adoucis par la ligne  des montagnes coiffées par la neige et quelques nuages de beau temps.  Un croissant de lune apparait déjà dans la pureté du ciel.
Ce tableau de Jules Breton , terminé le 31 mars 1884, sera inclus dans mon  Catalogue Raisonné en cours sous le titre : ‘Le Cap d’Antibes, les remparts’

Annette Bourrut Lacouture

PS. Cette région d’Antibes avait beaucoup séduit  le peintre et, outre plusieurs études,  il réalisa un tableau important : ‘’Les Pêcheurs de la Méditerranée’’ (Huile sur toile, 191 x 256 cm) (Musée  Pouchkine,  Moscou), présenté à l’Exposition Universelle de 1878.

Estimation basse : 30000€
Estimation haute : 40000€

Enchérir EN LIGNE sur

logo-auctionfr
logo_drouot-live4
logo-liveauctioneers