Pour s'offrir un éternel, retour sur la légende

De 30 000€ à 15 000€, les 288 lots qui seront mis en vente samedi devraient combler tous les fans de Jean Marais. Pour le commissaire-priseur, le succès de cette dispersion ne fait aucun doute.

Gilles Carvajal : « On s’attend à ne pas désemplir« 

Pour découvrir – sans doute pour la dernière fois – l’univers de Jean Marais à Vallauris, Me Carvajal expose cette semaine les 288 lors qui seront dispersés, samedi, lors d’une vente aux enchères. « Ce sera la seconde vente aux enchères qe nous organisons autour de cet artiste« , rappelle le commissaire-priseur antibois. La première vente avait eu lieu le 27 septembre 2014. « A l’époque, il s’agissait de disperser la collection de l’Espace Jean Marais à Vallauris, après la fermeture de ce musée. Nous avions vendu pour 185.840 euros de pièces uniques. Cette fois, nous recommençons l’opération en proposant des objets à tous les prix de 30 euros à 15 000 euros« .

Selon Gilles Carvajal, il ne faut pas chercher à spéculer autour de l’artiste. « Mais tout de même grâce à la première vente, on a pu se rendre compte qu’il y avait une réelle cote d’amour pour Marais. Très souvent, les ventes ont doublé ou triplé nos estimations. On s’attend à ne pas désemplir pendant l’exposition Cette fois, la surprise réside dans le travail du bronze. Ainsi, nous vendrons le deuxième exemplaire du Sphinx aux cornes de cerf proposé aux enchères entre 8 000 euros et 12 000 euros. Le premier est installé sur la tombe de l’artiste à Vallauris« .

Et l’expert d’énumérer : « Nous vendrons aussi des lithographies à partir de 30 euros, des céramiques en terre rouge de Vallauris parmi les préférées de la famille Pasquali. Nous avons aussi voulu offrir la chance à quelques collectionneurs de vendre des œuvres qui leur appartenaient. On trouvera ainsi des films, des manuscrits, des photos, des œuvres en hommage à Jean Marais réalisés par de grands artistes ou par des anonymes« .

Deux œuvres de Jean Cocteau seront également présentées lors de cette dispersion, ainsi qu’une édition Madoura-Picasso offerte à Nini Pasquali par Jean Marais. « Quelques curiosités se sont glissées, notamment un autoportrait à l’encre réalisé avec le sang de l’artiste dans son visage. L’enchère partira de 300 à 400 euros pour cette œuvre unique et insolite… » Vous pourrez également, si vous le souhaitez, acquérir du mobilier du Préau. « Notamment des chaises en bois de cerf (400 euros), et un fauteuil hommage à Cocteau, qui lui était si cher (4000 euros)« …

ROBERT YVON

Enchérir EN LIGNE sur

logo-auctionfr
logo_drouot-live4
logo-liveauctioneers