Gazette Drouot #13 du 31 Mars 2017

By 31 mars 2017Articles

JEAN MARAIS,
MAGICIEN POLYMORPHE

Héritiers de Jean Marais, M. et Mme Pasquali ont décidé disperser les œuvres de l’artiste, à la fois acteur, sculpteur et céramiste, pour qu’elles aillent enchanter d’autres collections. La vente orchestrée par Carvajal OVV sonnait comme un véritable hommage avec 95 % de lots vendus. En préambule, plaçons un Buste de femme africaine en bronze patiné et marbre blanc ayant décoré sa maison, et dû au talent du Milanais Pietro Calvi en 1871 qui fusait à 47 500 €. Faisant également partie de son environnement intime, un plat de Pablo Picasso pour Madoura, nommé Hibou rouge sur fond noir, de 1957, était saisi à 18 750 €. Quant à sa production personnelle, marquée par l’emploi du bronze sous toutes ses formes, elle était entraînée par une Tête de lion coulée dans ce métal et numérotée 4/8, pour laquelle on offrait 7 750 €. Dans cette série d’objets très symboliques, la sculpture des Quatre mains une épreuve en bronze à patine dorée présentant les mains des deux Jean indissociables, Marais et Cocteau recevait 5 625 €. Une seule Main, celle de l’acteur en bronze à patine brune, pour la maison Cartier, numérotée 4/4 par Susse Fondeur à Paris, recueillait 3 125 €. La Bête, ou plutôt son masque inoubliable était conviée elle aussi, à travers une épreuve en résine à patine verte nécessitant 3 250 €. Signalons en guise de conclusion, une commande spé- ciale de la maison Daum passée à Jean Marais : ce service de de table du modèle «Les Cerfs» en pâte de verre et cristal comprenant 50 pièces agrémentées de têtes de cervidés, numéroté 12/250 et disponible pour l’enchère de 6 250 €

ANTIBES, SAMEDI 25 MARS. CARVAJAL OVV.

Jean Marais (1913-1998), Quatre mains, épreuve en bronze à patine dorée. Adjugé : 5 625 €