Gazette Drouot n°25 : Article Juin 2011

LE MIROIR DE LINE VAUTRIN

Line Vautrin sera la vedette de cette vente d’arts décoratifs du XXe siècle. D’un bleu remarquable, notre miroir symbolise toute la fantaisie de la créatrice. À l’image de ce modèle dit «Chardon», elle s’inspire des formes organiques pour créer ses célèbres miroirs dont un autre exemplaire sera proposé à la vente, un modèle«Torsade», en talosel clair animé de miroirs patinés dans des tons brun doré et d’un diamètre de 57 cm (12 000 / 15 000 €). L’originalité marque l’œuvre de cette artiste indépendante qui se lança seule, à 28 ans, lors de l’Exposition universelle de 1937. Sans cesse, elle renouvelle sa production de bijoux, de boîtes et d’accessoires, qui séduisent les femmes de son temps par leur beauté tout à la fois luxueuse et moderne. Elle diversifie également ses matériaux, se tournant vers l’émail, les perles, les plumes, le métal et le verre puis, en 1950, le talosel, mis spécialement au point par Line Vautrin, à partir d’acétate de cellulose élaboré. Antibes, samedi 25 juin. Étude Carvajal. M. Legrand.

 

Line Vautrin (1913-1997)
Miroir modèle«Chardon» en talosel, rare couleur bleue,
signé, diam. 23 cm.
Estimation : 8 000 / 10 000 €.