Gazette Drouot n°17 : Article Avril 2011

REVES AU PAYS DES PHARAONS

Cette vente antiboise faisait la part belle à l’influence de l’exotisme sur les arts décoratifs. Les ornements de notre pittoresque lit font en effet référence à la civilisation de l’Égypte ancienne. Source inépuisable de mythes et de personnages fascinants, elle nourrit continuelle-ment l’imagination des artistes depuis l’époque romaine. Mais il faut attendre 1798 et l’opération scientifico-militaire organisée en Égypte sous le Directoire pour que se dégage un vocabulaire antique. De retour de l’expédition, DominiqueVivant Denon publie un Voyage dans la Basse et Haute Égypte. Édité en 1802, puis traduit dans la plupart des pays européens, ce recueil monumental, qui mobilisa plus de quatre-vingts artistes et quatre cents graveurs, livre sur la scène inter-nationale un répertoire de formes égyptisantes. De nombreux artistes européens vont y puiser de nouveaux sujets décoratifs. Les éléments égyptiens régénèrent ainsi le répertoire stylistique et fournissent une grammaire ornementale inédite :le chapiteau devient lotus, les dieux à têtes humaines ou animales portant le klaft ou le pschent,animent les objets d’art et le mobilier. Tel est le cas de notre élégant lit-bateau aux montants et au bandeau embellis de motifs égyptisants. Œuvre de la maison Jacob-Desmalter, il était attendu autour de 7 000 € (voir Gazette n°13, page 105). Proposé en bon état de conservation, il fut vive-ment débattu entre plusieurs amateurs. Après une rude rixe d’enchères, il quadruplait largement les estimations, adjugé à un acheteur français. Antibes, samedi 16 avril. Carvajal SVV.

 

52 200 € frais compris.
Époque Empire, lit en acajou et en placage d’acajou, sur un bâti en chêne, garniture de bonze ciselé et doré, à décor inspiré de l’Égypte antique, incrustations d’ébène, de nacre et de laiton, estampillé à trois reprises «JACOB. D. R. MESLEE» pour «Jacob Desmalter rue Meslée.»