Gazette Drouot n°08 : Article Février 2011

Les candelabres de Després

Jean Després allie les qualités d’un véritable artisan, capable de marteler à la main tous types de métaux, à celle d’un créateur moderne, inspiré par l’esthétique industrielle. L’orfèvre acquiert son savoir-faire auprès de son père artisan verrier puis dans un atelier du Marais, où il manie le marteau dès l’âge de 14 ans. Durant la guerre, il entre dans l’armée de l’Air et découvre l’industrie aéronautique, notamment les éléments de moteur qui l’inspireront. Dans son atelier d’Avallon, Després crée des pièces novatrices qu’il expose à partir de 1929 au Salon des indépendants puis à celui des artistes décorateurs et au Salon d’automne. Le succès est au rendez-vous. De prestigieux clients, comme Joséphine Baker ou Jacques Doucet, se pressent dans son show-room parisien, au 27 avenue des Champs-Élysées puis rue de La Trémoille. Sphères, bielles, chaînes à maillons sont autant de motifs récurrents dans son œuvre, des formes qui rendent ses bijoux et ses pièces d’argenterie reconnaissables entre tous. La beauté épurée en guise de signature. Antibes, samedi 26 février. Étude Carvajal. M. Legrand.

 

Jean Després(1889-1980),
paire de candélabres en métal argenté,
signature incisée«J. Després», h. 25 cm.
Estimation : 10 000 / 12 000 €.